Site de l'université de Franche-Comté

L'Université Ouverte

CHUT...

 

Ne dites pas à mon entourage que j’ai pris, repris  le chemin de l’Université, il me croit en train de jardiner au dehors. De fait, je bine, bêche, ensemence et le jardin est celui des connaissances, celui de l’Université Ouverte.  Tantôt à la française avec ses allées bien tracées, tantôt à l’anglaise avec ses recoins à découvrir.

 

Que l’histoire soit antique, moderne ou contemporaine, nationale, anglaise, italienne, elle sera au rendez-vous. Tout comme la peinture, la musique, la botanique, la géologie, la chimie, la littérature, les langues. Aux classiques s’ajoutent les néo-classiques : les doctorants se sont installés dans le paysage et demandent à présenter leurs recherches. De jeunes pousses qui ont du talent ! La médecine, combinée avec de nouvelles activités physiques, est résolument orientée vers la prévention, le mieux-être.

 

Quant aux nouveautés, ce sont des fruits délectables : un cycle cinéma/musique autour de l’œuvre de Fellini sous la baguette du chef d’orchestre, Patrick Crispini. Ou encore des journées dédiées : l’une à la Grande Guerre, l’autre à l’archéologie bisontine. Avec des résultats renversants, mais chut…

Laissons cet inventaire à la Prévert pour dire, redire l’essentiel. L’Université Ouverte, c’est l’Université de Franche-Comté en action sur l’ensemble du territoire comtois grâce aux sept antennes régionales. Grâce aux bénévoles de ces antennes qui ne ménagent ni leur temps ni leur peine. Ce sont des collectivités locales : communes, intercommunalités, départements, régions qui, malgré des budgets contraints, demeurent de vaillantes supportrices en apportant moyens humains et financiers. Et que dire du public ! Chaleureux, prêt pour la découverte, soucieux de comprendre, de partir en voyage vers d’autres horizons. Il est à l’image de l’UO, multiple en ses talents, mais un en son engagement au service de la culture universitaire. Nous le montrerons lors des journées partagées d’octobre 2016 à Montbéliard et d’avril 2017 à la Citadelle de Besançon.

 

L’UO, c’est donc une histoire de bonheur partagé qui  dure depuis plus de trente ans sous l’œil bienveillant et fidèle du fondateur, le professeur Michel Woronoff. Ce jardin d’Éden est fait par tous et pour tous. Alors, jardinez, jardinons, la récolte sera plantureuse !

                                           

 

Damienne BONNAMY, Directrice de l’Université Ouverte